Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4

Par le dans , 2 en plus

Test Monster Energy Supercross 4

Les sports mécaniques s’offrent une belle popularité aux États-Unis, avec comme toujours des shows hors normes. Parmi eux, le Supercross qui n’est rien d’autre qu’un dérivé américain du motocross. Cette compétition séduit d’ailleurs un bon nombre de fans et Milestone l’a parfaitement compris, en espérant chaque année combler leurs attentes. Après un MXGP largement porté sur le côté simulation, les développeurs nous proposent un Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 beaucoup plus arcade. Ce choix sera-t-il suffisant pour porter la licence comme un indispensable sur Xbox Series X|S ? Voici ma réponse :

On prend les mêmes et on recommence.

Ce sport mécanique nous offre 22 pilotes qui s’affronteront dans des arènes géantes sur un circuit étriqué. Show américain oblige, le spectacle se fera devant une foule dépassant souvent les 100 000 spectateurs. Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 a pour objectif de nous retranscrire au mieux ces sensations. Maintenant que les bases sont posées, passons aux choses sérieuses et parlons de son contenu.

Monster Energy Supercross 4

Parlons des terrains sur lesquels vos roues se poseront. Vous trouverez comme d’habitude toutes les pistes disposées dans 11 stades officiels. Les dix-sept tracés seront bien évidemment parfaitement identiques à ceux du championnat américain. Les catégories 450 SX et 250 SX seront présentes avec un total de 100 pilotes tous parfaitement modélisés. Que les choses soient claires, cet épisode annuel ne bouleversera pas votre façon de jouer, mais semble corriger les défauts de son prédécesseur ou presque.

Le jeu se sépare en cinq catégories bien distinctes. Entre les habituelles modes « Contre la montre » ou bien encore « Course simple », vous trouverez un mode carrière bien retravaillé, et ce n’est pas pour nous déplaire. De bonnes idées sont ici intégrées comme par exemple un arbre de compétence, il reste en revanche très limité, mais aussi facilement déblocable. Celui-ci augmentera sensiblement les capacités de votre personnage, et facilitera aussi les whips et les scrubs.

Même topo pour la customisation visuelle de votre pilote, vous devrez enchainer les courses et les entrainements pour avoir l’équipement souhaité. Dans votre magasin, vous retrouverez la totalité des marques connues de ce sport. Entre les casques, les pare-pierre ou bien encore des bottes. Certaines motos auront aussi des possibilités d’améliorations, ce qui optimisera vos chances de gagner des courses.

Le mode carrière se voit enrichi d’un bon nombre d’ajouts et s’inspire largement de son homologue sur bitume du nom de MotoGP20. Vous commencerez par la plus petite catégorie du championnat AMA. Vous devrez construire votre réputation en respectant les objectifs de vos sponsors. Réussir les entrainements et les évènements spécifiques en plus de vos courses traditionnelles seront aussi primordiales. Il faudra vite faire évoluer votre pilote, cela permettra d’intégrer le plus tôt possible la catégorie ultime du Supercross.

A contrario de MXGP 2020, l’éditeur de circuit s’avère encore un peu plus perfectionné sur Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4. Vous aurez l’embarras du choix pour créer votre circuit, d’ailleurs un joueur en ligne vous propose une piste spécifique pour optimiser vos crédits, et atteindre plus facilement le level 100 qui apportera un succès.

Le mode « Complexe » fait aussi son retour, mais a été complètement revu. Ce dernier vous emmènera dans les îles du Maine situé tout au nord des États-Unis. Vous serez alors complètement livré à vous-même, avec de nombreux défis toujours dans le but d’accumuler des crédits et de continuer vos achats compulsifs.

Comme l’année précédente, les parties multijoueurs seront toujours aussi sympas, puisque vous devrez jouer des coudes dans des espaces réduits. Je vous conseille d’ailleurs de privilégier les horaires de nuit, et de jouer avec ceux de l’autre côté de l’atlantique, le public ciblé étant celui-ci.

Milestone nous a promis un jeu plus arcade que son homologue MXGP 2020, et ce n’est pas ce que nous pouvons ressentir lors de nos premiers tours de roue. Si vous n’êtes pas un habituer du genre, le didacticiel disponible au départ ne suffira clairement pas. Ce n’est qu’après un certain nombre d’heures de jeux que vous pourrez tirer profit de toutes les capacités de votre motocross.

Oui, la spécificité de cette discipline reste de gérer au mieux les sauts, pas de garder votre gâchette enfoncée du début à la fin. L’utilisation de votre embrayage avec LB reste aussi l’une des clés de votre réussite. La touche LT est aussi importante, car elle vous aidera à prendre au mieux les virages.

Supercross vous donne des ailes.

Si vous n’avez jamais joué à Supercross 4, le mieux est de le faire en mettant la difficulté en ultra facile et avec les aides activées. Sachez que les dernières places vous attendent si vous ne maitrisez pas parfaitement votre moto, même à ce niveau. Le jeu nous donne du plaisir en toute circonstance, peu importe la cylindrée de votre deux roues. Les développeurs donnent une leçon dans le domaine encore une fois. En revanche, il est compliqué d’être enthousiaste sur les collisions.

Comme précédemment, ce défaut reste le gros point noir et la principale faiblesse du jeu. Chaque contact avec les autres pilotes vous fait dévier anormalement de votre trajectoire. Étant un sport de contact, les bousculades deviennent propices au grand n’importe quoi, rendant souvent votre progression pénible.

La licence se voit trop souvent gratifier de bugs techniques, la faute à une intelligence artificielle complètement aux fraises. Le passage à la nouvelle génération de consoles n’a pas amélioré les réactions de vos adversaires, et c’est bien dommage. Pour pallier au minimum à ses manquements, la fonction retour en arrière sera une nouvelle fois disponible. La technicité demandée ici est telle, que cette fonction devient vite indispensable.

N’oubliez jamais qu’une seule faute de votre part vous fera alors systématiquement perdre bon nombre de places. Petite particularité de cette licence, vous ne pourrez utilisez cette dernière que 3 fois avec la touche X, attention donc à l’utiliser à bon escient. Si vous ne l’utilisez pas du tout, votre compte se verra offrir des crédits supplémentaires.

Visuellement parlant, Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 déçoit énormément. Et ce n’est pas son arrivée sur Xbox Series X|S qui changera la donne. Ce dernier souffre d’un moteur vieillissant et inadapté à cette génération. L’affichage 4k et les 60 images par seconde ne suffisent certainement pas à nous flatter la rétine. Le clipping se fait une nouvelle fois présent, et c’est fort dommage.

A contrario, c’est la partie sonore du jeu qui tire clairement son épingle du jeu. L’effet est immédiat si vous êtes un fan de rock. Véritable réussite depuis le premier épisode, la playlist est tout bonnement excellente et ne suscite aucune critique.

Parlons maintenant de ce qui intéresse les chasseurs. Il vous faudra environ une trentaine d’heures pour obtenir la totalité des cinquante succès et les 1000G. Une fiche de jeu est mis à votre disposition ici. Deux d’entre eux vous demanderont beaucoup d’effort, notamment obtenir les trois étoiles pour chaque niveaux d’entrainement.

Ce Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4 reste donc dans la continuité de son prédécesseur. Même s’il ne renouvelle pas le genre, on prend toujours du plaisir au guidon de chacune des motocross disponibles. Son mode carrière plutôt riche vous occupera également durant de nombreuses heures. Si on peut accepter ce changement de génération de console pour ce quatrième épisode, Milestone doit revoir son moteur graphique et le système de collisions. Cette licence ne s’adressera qu’uniquement aux fans du genre et les ravira d’autant plus.

Un grand merci à Milestone de nous avoir fournit une version physique de Monster Energy Supercross – The Official Videogame 4.

Points positifs

  • Une Carrière complete
  • Les licences officielles
  • Editeur de circuits
  • Physique fun
  • Mode Complexe réussi
  • Durée de vie

Points négatifs

  • Bugs collisions
  • moteur graphique dépassé
7
BreizhSonik

Ecrit par : BreizhSonik

Rédacteur et testeur sur Succesone.fr Chasseur de succès

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces