Petit tour sur Portal Knights

Dans l’ombre de la démo du plus-que-super-attendu Prey se cache un autre jeu disponible depuis peu en version d’essai: Portal Knights. Calé entre Minecraft et Lego Wolrds, on y retrouve toutes les mécaniques des jeux sandbox avec une esthétique assez sympa. Bien qu’assez courte, cette version d’essai nous permet déjà de se faire une petite idée de ce qui nous attend.

Nouveau prétendant au titre de jeu bac à sable fun de l’année, Portal Knights se dévoile timidement à travers une première map de jeu. Contrairement au mastodonte Minecraft, pas question ici d’une énorme carte générée aléatoirement. Après avoir créé son petit héros de toute pièce et choisi sa classe (guerrier, archer ou mage), on arrive sur une carte fermée et sur laquelle il faudra résoudre plusieurs quêtes pour passer à la suivante (ou passer à la boutique pour commander la version finale plutôt, version d’essai oblige).

Oui, on peut se faire un perso très vilain

On peut donc rapprocher Portal Knights du récent mais décevant Lego Worlds, qui proposait la même mécanique de mini-quêtes pour passer d’un monde à l’autre. S’il est impossible de parler de la diversité des missions à ce stade, je présume que les graphismes et la caméra seront de meilleure qualité. Pas de cabrioles insupportables ou d’angle de vue injouable, il y a d’ailleurs un mode « vue intérieure » assez utile lorsqu’un peu de précision est nécessaire pour construire un truc.

Les boules jaunes indiquent les quêtes

Niveau esthétique, c’est plutôt mignon. Les textures sont correctes, moins grossières que dans Minecraft. Ca semble assez coloré et les graphismes sont assez plaisants. Niveau gameplay c’est du grand classique avec une interface assez lisible. A première vue, pas de prise de risque de ce côté là (comme les menus outils de Lego), il faudra simplement quelques moments de pratique pour être efficace et précis dans la construction.

Take that, Mucus !

Il y aura des combats à mener, que ce soit contre d’inoffensifs tas de mucus ou de grands squelettes gardant un coffre. Une fois encore, c’est du grand classique pour récupérer certains éléments nécessaires à la construction des éléments nécessaires à la réussites des quêtes nécessaires au passage au monde suivant. C’est dur à lire, j’en conviens. Ce seul monde ne suffit malheureusement pas à se faire une idée de l’ampleur du jeu lorsqu’on aura dépassé les premiers mondes. Il y a un paquet de vidéos qui circulent mais j’aurais aimé avoir un peu plus de contenu pour visualiser personnellement le potentiel de Portal Knights. C’est d’autant plus dommage que les vidéos disponibles présentent des quêtes et des boss intéressants.

Miner à l’arc, c’est cool

Difficile d’en dire beaucoup plus avec une démo qui ne dépasse pas la quinzaine de minutes. Si le jeu est plutôt joli et fluide, ces premiers pas restent très classiques. On attendra certes une version finale pour se faire une idée des réelles possibilités du titre, mais on sent que Portal Knights a du potentiel. Si vous êtes branchés sandbox, oubliez cette version d’essai et regardez plutôt les vidéos qui commencent à arriver, ce sera sûrement plus parlant.

Wanerlemotu

Ecrit par : Wanerlevner

2 Commentaires :

Rejoindre la discussion

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces