Le jeu du placard présente : Lost Planet: Extreme condition

La rubrique « le jeu du placard » revient cette semaine avec un de mes jeux préférés de la console Xbox 360. Un jeu d’action à la troisième personne, où l’on incarne un pirate prénommé Waynen, tentant de renverser une société interstellaire baptisée NEVEC tout en luttant pour survivre face aux Akrids, des espèces d’insectoïdes géants, le tout dans un monde en proie à une Ère glacière. Les événements de ce titre se situent sur EDN III, une planète qui possède une gravité moins importante que la Terre, en majeure partie couverte de neige et de glace, mais aussi de volcans actifs. Bienvenue dans Lost Planet.

Le jeu fait partie d’une saga de 3 épisodes éditée notamment par Capcom. Il fût de sortie sur Xbox 360 en 2007 avec une exclusivité temporaire. Une réédition sortira une année plus tard sous le nom de Lost Planet Colonies Edition qui accueille de nouveaux modes de jeu et des cartes téléchargeables pour ses modes de jeu en ligne.

L’histoire de Lost Planet reste simple, la planète Terre étant devenue invivable, les humains essaient de terraformer et de coloniser de nouvelles planètes. Sur l’une d’entre elles, nommée EDN III la colonisation semble avoir réussi. Cependant, alors que la colonie commençait à s’étendre, avec de nombreuses installations et plusieurs villes, les humains ont rencontré une nouvelle forme de vie extraterrestre hostile, en plus des conditions climatiques très rudes. Connues sous le nom d’Akrid, ces créatures forcent les colons humains à se retirer de l’EDN III car ils ne possédaient pas d’armes suffisamment puissantes pour les combattre. Durant un combat, l’humanité extra-EDN découvre une nouvelle source d’énergie dans le corps d’une créature ennemie. Lors d’une deuxième conquête de cette planète, comme tout bon humain, aussi vaniteux soit-il, quelques colons partent à la chasse aux canards afin de s’emparer de ces sources d’énergie nommée Énergie Thermique en chassant et tuant les Akrids. Vous êtes l’un de ces colons, son nom : Wayne, ses atouts ? Un arsenal assez impressionnant d’armes aussi destructrices les unes que les autres ainsi que des Méchas surpuissants utilisés pour le combat extrême. Lui et son équipe sont attaqués par un Akrid gigantesque connu sous le nom de Green Eye dès le début de l’histoire, et son père est apparemment tué dans cette attaque. Frappé d’amnésie, Wayne est retrouvé plus tard par un petit groupe de Pirates des Neiges auquel il se joint dans sa quête pour retrouver Green Eye et venger la mort de son père.

Le scénario prend vie sur 11 niveaux jouables en solo sous forme d’un TPS, un jeu de tir à la troisième personne. Tout en gardant sa vengeance en tête, notre protagoniste combattra moult ennemis afin de récupérer la source d’énergie qui le maintient au chaud sur cette planète glaciale. Une gestion de la chaleur donc, afin de ne pas littéralement geler, mais aussi utilisé l’Énergie Thermique comme combustible pour les VS, des Méchas qui sauront vous donner une résistance au froid, mais aussi face à vos ennemis.

Lost Planet est un très bon jeu d’action, on en prend plein les yeux notamment avec tous ces monstres gigantesques qui surgissent des tréfonds pour vous faire mordre la neige, en l’occurrence et non pas la poussière. Tous ces insectes qui vous foncent dessus et ne demandent qu’à vous mettre en charpie, ce côté du jeu me fait penser à un bon film de science-fiction américain, Starship Troopers pour ne pas le citer.

Le jeu reste très classique dans son gameplay, la progression tout au long de votre aventure est plutôt très linéaire, mais avec une très bonne maniabilité. Wayne peut en plus de sauter, utiliser une sorte de grappin qui lui permet d’accéder a des zones plus difficiles d’accès. La difficulté est selon moi élevée et réside notamment dans les déplacements du personnage qui sont très très lents, après c’est plutôt logique aussi étant donné le fait qu’on évolue dans des environnements enneigés. L’autre difficulté c’est évidemment la gestion de la chaleur citée plus haut qui baisse inexorablement, impossible pour vous de vous balader ou d’admirer ainsi les paysages sous peine de mort imminente. Pour y remédier, il vous faut bouger, chercher et surtout tuer pour espérer récupérer de l’énergie et tout ceci dans une ambiance glaciale des plus agréables.

Un incontournable pour tous les joueurs fans de science-fiction et de Méchas.

Sa durée de vie est d’environ neuf heures pour l’histoire principale ce qui reste vraiment correct pour un jeu de tir, le nombre de succès est de 35 pour 1000 G, vous pouvez les consulter sur sa fiche de jeu. Sur le MarketPlace Xbox, cette version n’est plus présente, mais si vous le souhaitez, les cartes additionnelles pour le multijoueur sont encore accessibles et gratuites. Rendez-vous à cette adresse, Lost Planet est rétrocompatible sur Xbox One, mais non optimisé sur Xbox One X.

Pour ce qui veulent découvrir cet opus sur le marché dématérialisé, je vous propose le titre Lost Planet Colonies, celui-ci s’apparente à la version GOTY du jeu avec quatre modes solos supplémentaires pour la somme de 19,99 €.

Christophe Bouxom

Ecrit par : samchris59

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces