Le jeu du placard vous présente : Mass Effect 2

Cette semaine dans la rubrique « Le jeu du placard », nous allons poursuivre notre magnifique voyage dans la Voie lactée avec Mass Effect 2, le tout à bord du vaisseau Normandy. Vous serez toujours en compagnie de l’équipage du Commandant Shepard. Et à quelques semaines de l’arrivée du Remaster de la Mass Effect Legendary, nous continuons d’ouvrir la boite à souvenir afin de vous parler du second épisode. Celui-ci est considéré par beaucoup de fans, comme la meilleure création de Bioware. Il possède la particularité d’être lui aussi sorti en exclusivité temporaire console sur la Xbox 360. Vous devrez encore une fois faire face à une terrible menace, celle d’affronter les Reapers (Moissonneurs), afin notamment d’empêcher l’extinction de la race humaine.

Mass Effect 2 est arrivée fin janvier 2010 en Europe, soit environ trois ans après la sortie du premier du nom. L’attente a définitivement été trop longue pour son énorme communauté. Mais nous ne pouvons pas dire que cela n’en valait pas la peine, puisque Bioware semble avoir pris la totale mesure des envies des joueurs. L’histoire nous emmène en l’an 2185, soit deux ans après le premier opus, où vous avez notamment vaincu Saren et Sovereign. Maintenant que les Moissonneurs apparaissent comme votre plus terrible ennemi que n’a jamais affronté la galaxie, vous vous retrouvez alors presque totalement désarmés face à celle-ci. Votre seule lueur d’espoir pour vaincre les Reapers, sera de vous associer à un projet des plus secrets dont on ne sait absolument rien ou presque. Une communauté du nom de Cerberus, il s’agit en fait d’un groupuscule uniquement composé d’humains possédant une haine des autres races des mondes qui entourent notre protagoniste, avec des instincts de terroriste. Même si elle ne se présente pas du tout comme tel au départ, vous n’aurez pas d’autre choix que de faire équipe avec ce groupe, tout en formant une escouade avec les meilleurs défenseurs de la Voie lactée. Cette dernière sera composée des célèbres Jacob Taylor, de l’Asari Samara, de Thane Krios, mais aussi le Krogan Grunt.

Parlons maintenant de l’élément qui fait de ce jeu un véritable monument pour beaucoup de joueurs, c’est bien évidemment avec scénario très bien ficelé que Mass Effect 2 tire clairement ici son épingle du jeu. La qualité de la narration est tout bonnement exceptionnelle, un cran encore au-dessus du premier épisode. La mise en scène de la plupart de ses dialogues est aussi de très haut niveau. Rares sont les jeux à nous avoir proposé un tel niveau d’exigence dans le domaine. Autre point positif de ce Mass Effect, chacun de vos choix impactera la suite de votre aventure, avec parcimonie toutefois. Vous y trouverez même un ajout narratif qui aura selon moi une importance de premier ordre ici. À certains moments de l’histoire, un double choix scénaristique vous sera alors proposé. Vous n’aurez que quelques secondes pour choisir entre une action audacieuse ou un autre choix à tendance héroïque. Ses actes vous permettront de persuader ou non les gens que vous rencontrerez, avec la possibilité de ne pas user de vos armes, ce qui vous permettra de développer ainsi vos talents de négociateurs.

Transition parfaite pour maintenant vous parler du maniement des armes, mais aussi de son gameplay. Mass Effect 2 délaisse encore un peu plus le côté « jeu de rôle » du premier épisode, afin de s’orienter bien plus sur l’action. Vous ferez clairement parler bien plus la poudre à de nombreuses occasions, ce phénomène s’amplifie encore plus avec un arbre de compétence largement revu et corrigé. Vous pourrez choisir entre sept différents talents, dont quatre qui amélioreront vos capacités en armement. Pour faire évoluer tout ça rien de plus simple, il faudra notamment piller les différentes planètes que vous visiterez, mais aussi enchainez la mort de vos ennemis. Enfin, la progression augmentera plus rapidement en fonction de votre niveau de difficulté. D’ailleurs ce dernier n’empêchera pas de tomber sur des ennemis à l’IA toujours aussi médiocre, certainement le gros point noir de ce second épisode. C’est un défaut que Bioware ne semble pas avoir réussi à corriger. En revanche, le gameplay se veut bien plus fluide que son prédécesseur, il en reprend ses bases solides tout en se peaufinant, on peut dire que Shepard se prend très facilement en main.

Autre point négatif, et ce malgré la volonté des développeurs de toujours nous proposé une excellente liberté de mouvement, la sensation d’ennui peut se faire sentir avec les phases de jeu. Celles-ci se passent quasi exclusivement avec un effet de couloir. Les missions secondaires sont elles aussi trop souvent redondantes, où il est très souvent pénible de devoir piller les planètes de leurs minerais qui serviront à optimiser au mieux votre matériel. Le but sera d’assez bêtement scanner ses dernières, tout en cherchant avec l’aide du radar de votre vaisseau. Avec un nombre incalculable de lieux de recherche dans votre galaxie, il vous faudra du courage pour optimiser à son maximum votre vaisseau, sans oublier vos armes et armures.

Visuellement parlant, Mass Effect 2 est un véritable chef-d’œuvre artistique, se permettant notamment de pousser nos Xbox 360 dans ses derniers retranchements. Parmi les points forts, la plupart des planètes où vous évoluerez sont absolument fabuleuses, car chacune possède leur propre environnement. Les niveaux de détails sur certaines d’entre elles sont tels, que cela favorise encore plus son immersion dans le jeu. Oui on ne peut que saluer l’incroyable travail de fourmi effectué par les équipes de Bioware. On passera outre les quelques bugs d’affichage encore très présents alors que le titre vient de fêter ses onze ans d’existence. On regrettera aussi l’effet de scintillements, problème typique pour les consoles de l’époque, qui pourront déplaire aux joueurs qui ne se sont jamais essayés à l’aventure. On espère que l’édition légendaire prévue prochainement sur les nouvelles consoles et Xbox One résoudra définitivement ces problèmes.

La qualité globale de la bande sonore participe de façon magistrale à l’immersion dans le jeu, celle-ci n’est jamais prise en défaut et se permet d’offrir ce qui se faisait de mieux en termes de doublage en ce temps. Bioware est resté pendant de nombreuses années, le maitre incontesté dans ce domaine, et cet opus le prouve une nouvelle fois.

Attardons-nous maintenant sur les succès qui vous seront proposés dans sa fiche de jeu, Mass Effect 2 contient 1355G pour 62 succès avec l’ensemble des DLC proposés. L’histoire ne vous demandera rien de compliqué en somme, mais il vous faudra beaucoup de patience pour obtenir l’ensemble de ses réalisations. Comptez environ 60 heures de jeux nécessaires afin le terminer dans son ensemble.

Si vous êtes tentés par cette expérience, sachez que Mass Effect 2 reste clairement dans la continuité du premier épisode. La rédaction le considère encore aujourd’hui, comme un véritable chef-d’œuvre. On peut clairement dire que cet opus fait partie des meilleurs jeux du catalogue de la Xbox 360. Sachez qu’il est aussi disponible au tarif de 19,99 € sur le Microsoft Store. Les abonnés aux offres Xbox Game Pass Ultimate ou EA Play pourront aussi le télécharger sans surcoût. Comme son aîné, vous le trouverez très facilement dans sa version physique et ce à petit prix. Avant de vous donner rendez-vous la semaine prochaine pour une autre rubrique, voici le lien vous permettant d’avoir un avis sur le premier épisode. Bon lundi à tous.

Captures d’écran tirées du site officiel Bioware.

BreizhSonik

Ecrit par : BreizhSonik

Rédacteur et testeur sur Succesone.fr Chasseur de succès

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces