Le jeu du placard vous présente : Mass Effect

Nous vous présentons aujourd’hui, la première rubrique « Le jeu du placard » de l’année 2021. Pour parfaire celle-ci, rien de mieux que de parler d’une des meilleures licences ayant fonctionné sur la Xbox 360. Bioware qui en est le créateur s’est offert définitivement à l’époque ses lettres de noblesse. Je parle bien évidemment de Mass Effect premier du nom. Alors, pourquoi choisir ce jeu ? Tout simplement, car il a marqué un véritable tournant lors de son apparition en novembre 2007. L’occasion pour notre rédaction de vous en parler plus en détail, quelques semaines avant d’avoir entre les mains la version Remaster. Cette dernière proposera cette trilogie revue au gout du jour sur les consoles actuelles, contenant notamment l’épisode que je vais vous narrer ici.

L’histoire vous transporte en l’an 2183, où vous incarnerez le Commandant John Shepard. À bord du vaisseau Normandy construit par l’Alliance et les Turiens. Vous tenterez de défendre en priorité l’intérêt des toutes les espèces, tout en suivant les ordres du conseil de la Citadelle. En ce lieu, vous trouverez les plus hautes instances gouvernant l’ensemble de la galaxie. Composés uniquement de Spectres, ses membres d’élite à qui l’on confère presque toute immunité partout où ils se rendent, en représentant l’excellence de leurs espèces. Ils vous ordonneront pour votre première mission en tant que l’un des leurs, de chasser un ancien membre devenu une menace. Votre cible sera donc de stopper la folie de Soren Arterius, qui souhaite dominer toutes espèces de vie. Pour y parvenir, il utilise une des races non organiques nommées Geth, qui lui confère alors un pouvoir inégalé jusque là. Seulement dans l’ombre de ce dernier, un plus terrible danger semble se dissimuler derrière ses agissements. Il s’agit bien évidemment des Reapers, ou communément appelé « les Moissonneurs ». Je survole volontairement l’histoire pour ne pas faire de « spoil », et vous en laissez profiter pleinement.

Après vous avoir mis dans le bain, parlons maintenant plus en détail de cet Action-RPG. Dès le début du jeu, vous devrez choisir parmi plusieurs compétences qui orienteront au mieux votre progression. Un total de six d’entre elles sera à votre disposition, comme Soldat, Ingénieur, Adepte, Franc-tireur, Porte-étendard ou bien encore Sentinelle. Ces fonctions vous donneront une possibilité intéressante de rejouabilité dans l’histoire, pour le plus grand plaisir des fans de la saga. Chacune de vos actions aura comme effet de modifier vos indices de charme et d’intimidation.

Autre point positif qui en fait un titre incontournable selon moi, ses dialogues et sa VF sont complètement bluffants, une véritable claque pour l’époque. Cela se justifie notamment avec des dialogues qui font mouche systématiquement, vous transportant avec facilité dans la galaxie. La bande-son est aussi une véritable baffe technique, où les musiques concordent parfaitement à l’univers, avec cette faculté à s’attacher très facilement à chacun des personnages qui composeront votre vaisseau. Vos ennemis les plus dangereux imposent aussi une profondeur de tous les instants dans le scénario. Mass Effect reste un modèle dans le genre, très peu de studios ont réussi à l’égaler Bioware depuis.

Avec un gameplay se tournant presque exclusivement sur l’action, on regrettera amèrement une intelligence artificielle trop souvent aux fraises. Les deux camarades qui vous accompagneront sont notamment complètement inutiles, voire idiots, ce qui en fait selon moi l’un des plus gros défauts du jeu. Même constat pour celle de vos ennemis, leurs actions incohérentes vous faciliteront très souvent la tâche, même avec le niveau de difficulté le plus sévère activé. Mais il faut comprendre que cela ne vous empêchera en aucun cas de prendre du plaisir sur ce premier Mass Effect. Les menus offrent aussi une facilité d’utilisation, malgré les quinze années qui se sont écoulées depuis son lancement. On peut en dire autant manette en main, car le jeu ne semble pas avoir pris de coup de vieux, et offre toujours autant de plaisir.

Pour les plus novices d’entre vous qui souhaiteraient facilement viser les 1000G, je vous conseille clairement de passer votre chemin. À titre personnel, il m’a fallu plus de 80 heures de jeu pour obtenir les 1200G mis à notre disposition avec notre fiche de succès. Le plus compliqué d’entre eux reste selon moi, reste de finir Mass Effect dans le mode de difficulté le plus élevé. Il vous faudra recommencer le jeu deux voire trois fois pour réussir à augmenter suffisamment votre niveau et optimiser vos chances de réussite.

Pour les fans de tout ce qui touche à la science-fiction, Mass Effect en respecte les codes et obtient même le statut d’œuvre majeure de la Xbox 360. Le jeu possède aussi l’avantage d’être disponible sans surcoût pour les possesseurs de l’EA Play ou de l’offre Xbox Game Pass Ultimate. Pour les joueurs privilégiant la version physique, une poignée d’euros suffiront pour en faire l’acquisition en fouinant sur la toile. Si vous souhaitez découvrir en détail la saga, je vous recommande vivement le site de nos confrères de MassEffectUniverse.fr, vous y trouverez notamment des goodies, mais également un forum partageant la passionnante histoire du jeu. La rédaction de Succesone.fr vous souhaite une excellente semaine et vous donne rendez-vous prochainement pour un autre épisode de notre rubrique « Le jeu du placard ».

La version utilisée est celle disponible via le Xbox Game Pass Ultimate.

BreizhSonik

Ecrit par : BreizhSonik

Rédacteur et testeur sur Succesone.fr Chasseur de succès

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces