Les pépites de la rédaction vous présentent : Kona

Les pépites de la rédaction Kona SuccesOne.fr

En tant qu’utilisateur du Xbox Game Pass, il m’arrive de rater des jeux intéressants (trop souvent à mon goût d’ailleurs). Un ami du Xbox Live m’a dit un jour  : « Je viens de tester un jeu vraiment super, tu devrais t’y mettre aussi. Il s’agit de Kona« .

Le titre intègre le Xbox Game Pass en mars 2020, soit quatre ans jour pour jour après sa sortie sur la console. Me voilà donc embarqué à télécharger Kona. La seule chose que je savais du jeu était que j’allais mener une enquête au Canada, ce qui est un peu vague comme synopsis.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que j’ai pris une sacrée claque. Le jeu était vraiment très sympathique et la description que l’on m’en avait faite était trop…. minimaliste, donc voici mon résumé afin de vous le faire découvrir.

Kona est jeu indépendant d’aventure à la première personne édité par les Canadiens du studio Parabole. On y incarne un détective privé nommé Carl Faubert qui n’a pas l’air d’une chenille à poil*. Notre protagoniste va enquêter sur des phénomènes paranormaux dans une petite ville de Manastan au nord du Québec.

En ce lieu, un conflit existe entre les Cri, les fameux autochtones amérindiens (d’ailleurs, Kona signifie « Neige » dans la langue des Cri), et W. Hamilton, un riche propriétaire provenant des États-Unis, ce dernier possède des mines de cuivre dans la région. Un jour, sa maison ayant été vandalisée, il a fait appel à Carl.
L’histoire débute sur les chapeaux de roues par une barrière à ouvrir, car Hamilton n’est pas au lieu de rendez-vous. S’ensuit une courte session de conduite sur la neige, un chauffard qui arrive en face, conclue par une sortie de route et un accident inévitable. Ajoutez à cela une tempête de neige et donc la suite des problèmes. Il faudra apprendre à fouiller en commençant par la voiture et trouver un abri pour permettre à Carl de continuer son enquête.

Kona étant un jeu de survie, il faudra donc se battre contre le froid, survivre aux attaques de loups et d’autres bêtes. Il faudra aussi penser à boire et à se nourrir, bref rien que du classique pour des survivalistes, ce que je ne suis pas pour un sou. Autant vous dire que Carl a frôlé la mort moult fois avant que les mécaniques de survie ne deviennent un automatisme pour moi.

On doit aussi choisir si l’on se déplace à pied ou en voiture, dans quel sens l’on visite les maisons. Ce qui a son importance lorsque l’on sait que l’on dispose d’un inventaire limité et qu’il nous faut aller chercher certains objets pour les échanger ou effectuer une action bien précise.

Kona présente aussi quelques phases de FPS, moyennement réussies, car ne se prêtant pas trop aux bases de son gameplay initial.
Les moments de visions paranormales sont vraiment réussis et permettent de réellement faire avancer l’histoire. Par ailleurs, Carl tient un journal où l’on trouve les différentes parties de l’enquête, et des photos prises par le joueur. La carte est définitivement une alliée pour explorer, même si elle se dévoile au fu rà à mesure de nos pas.

Une sorte d’angoisse plane sur notre enquête, entre meurtres, visions paranormales et ville fantôme. Dame Nature mettra elle aussi tout en place pour ne pas que l’on close le dossier avec ses tempêtes de neige et sa faune sauvage.
L’histoire est très immersive et l’on n’a qu’une seule envie une fois le jeu lancé, découvrir ce qu’il s’est passé dans cette ville et découvrir qui a fait du mal à notre commanditaire.
Carl va aller de découvertes en découvertes, et va découvrir que la petite ville n’est pas si tranquille qu’elle en a l’air.

On est assez vite immergé dans l’histoire grâce aux paysages enneigés, au blizzard, mais surtout avec à la voix off au doux accent québécois.
Cette voix participe complètement à l’ambiance 70’s du titre, elle décrit toutes les situations du jeu et le joueur ressent l’impression de ne pas jouer tout seul, mais d’écouter une histoire. Cette voix est très connue chez nos cousins, c’est celle de Guy Nadon, doubleur officiel de Morgan Freeman et Dustin Hoffmann.
Côté graphismes, ils sont simples, mais efficaces et contribuent à l’ambiance générale du scénario proposé.

Et que dire de la musique, qui a été composée par le groupe traditionnel québécois Curé Label, en fermant les yeux, on se croirait au pays des Caribous ! Vu la chaleur ambiante, mettez votre ventilateur en route et plongez en pleine tempête de neige.

Je ne peux que vous conseiller à vous aussi d’aller mener l’enquête dans le froid du Grand Nord canadien avec Kona. Avec ce jeu, vous ne pourrez qu’être aux petits oiseaux*. La prise en main est facile, même pour un noob en jeu de survie comme moi. Alors laissez-vous tenter en découvrant son trailer et commencer son téléchargement. Pour ceux qui ne possèdent pas le Xbox Game Pass, mais qui sont intrigués par ce titre, il est disponible sur le Store Microsoft au prix de 14,99 €.

Les 1000 G répartis en 35 succès ne sont pas tous faciles, mais y a-t-il déjà eu quelque chose de facile dans un jeu de survie ? Je vous laisse avec sa bande-annonce officielle en attendant la semaine prochaine pour vous présenter une nouvelle pépite.

*Merci à nos Franco-canadiens d’enrichir notre vocabulaire avec leurs expressions tellement uniques.

bigclampinator

Ecrit par : bigclampinator

Gamer Xbox à temps partiel, j'ai découvert la Xbox avec le premier Halo, et depuis je n'ai pas arrêté d'y jouer!

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces