Les Pépites de la Rédaction vous présentent : Dead Cells

Dead cell Les pépites de la rédaction SuccesOne.fr

Il faut croire que dans cette rubrique nous aimons mettre en avant les jeux bordelais, car après A Plague Tale Innoncence il y a deux semaines, il sera question de Dead Cells aujourd’hui.

Le jeu de Motion Twin est sorti le 7 août 2018 et à depuis sacrément fait parler de lui, avec notamment de nombreux prix comme celui du meilleur de jeu d’action de l’année lors des Vidéo Game Award de 2018, un tour de force pour un jeu indépendant et le premier jeu majeur du studio bordelais. D’ailleurs si vous êtes intéressés par la gestation et le développement de ce bijou, je vous invite à regarder ce passionnant documentaire disponible sur YouTube.

Mais revenons à nos moutons ! Dead Cells est un jeu assez difficile à classer dans un genre unique, on pourrait dire qu’il est un mélange entre un jeu d’action en 2D, un jeu de plateforme et un rogue-like ( pour les néophytes il s’agit de jeu où vous avancez dans des niveaux générer de façon aléatoire, en affrontant des ennemis et en récoltant des armes eux aussi générés aléatoirement). Toutes ses influences de gameplay baignent dans une esthétique pixel-art très colorée et avec des animations sublimes. Pour faire simple, le jeu bouge super bien et c’est très très beau.

Décrivons les qualités de Dead Cells point par point, déjà son côté action est inattaquable : le héros réagit au doigt et à l’œil, grâce notamment à cette roulade qui le rend invulnérable, permettant avec de la maîtrise de danser entre nos opposants. Le jeu possède également de très bonnes sensations lors des combats, chacune de nos attaques est bien rendue grâce à des bruitages dans le ton et des effets visuels bien maîtrisés. Le jeu de Motion Twin est un plaisir à prendre en main, mais selon moi sa plus grande qualité ne réside même pas là, mais plus dans sa structure, régler comme une horloge.

Comme dit plus haut, on a affaire à un rogue-like, à savoir que vous allez enchaînez les niveaux et les « runs » et qu’à chaque échec c’est retour à la case départ. Mais rassurez-vous, au fur et à mesure de vos essais vous obtiendrez des armes plus puissantes qui seront disponibles lors de vos prochaines parties. C’est ce sentiment de monter en puissance qui rend Dead Cells si unique, chaque échec peut paraître cruel vu que le jeu ne pardonne pas, mais la perspective d’essayer de nouvelles armes ou de nouvelles « mutations » ( des pouvoirs passifs ) donne toujours envie de faire un essai de plus, encore et encore.

En plus le jeu de Motion Twin est très généreux en contenu, et après une quarantaine d’heures pour ma part, il me reste encore des dizaines et des dizaines d’armes et autres pouvoirs à débloquer. Rassurez-vous, malgré l’avalanche de contenu, Dead Cells ne valide jamais l’expression « la quantité prime sur la qualité », car ici quasi toutes les armes sont viables et fun à utiliser. Pour éviter de tomber dans le piège de la répétitivité qui peut plomber certains jeux du genre, ici on a une progression non linéaire : alors oui le niveau de début et de fin sera toujours identique, mais vous pouvez choisir différents embrochements entre ceux-là. Par exemple vous pouvez tenter d’aller dans les « Égouts toxiques » plutôt que sur la « Promenade des condamnés » afin de récolté un meilleur loot mais au risque d’affronter des ennemis plus retords. Gros risques, grosses récompenses.

Finalement les seuls reproche que je puisse faire à Dead Cells, c’est ses musiques qui sont sacrément répétitives. C’est logique vu que chaque environnement possède une musique attitrée, mais il aurait été préférable d’avoir quelques variations. Et je peux aussi comprendre que l’aspect « boucle infernale » qui demande de faire des essais de plusieurs dizaines de minutes encore et encore peut épuiser à la longue. Un mot sur les succès, les 1000G sont très durs à obtenir vu que les plus complexes d’entre eux demandent de réussir un New Game ++++ ( oui, 4 fois ! ), qui se débloquent après avoir réussi à pourfendre le boss final… Et pour le faire avec tous les multiplicateurs de difficulté que cela induit, bon courage !

Pour ceux qui ne possèdent pas le Xbox Game Pass, le jeu est disponible au prix de 24,99 € sur le marché Xbox, un investissement de qualité que je vous encourage à faire si vous aimez les jeux d’actions qui proposent une profondeur XXL.

Atome

Ecrit par : AtomTimmy

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces