PGW 2019Cap sur la Paris Games Week pour sa 10ème édition

Nous avons eu la chance d’être à nouveau accrédités pour arpenter les couloirs de la Paris Games Week lors de la soirée presse mardi soir. N’ayant malheureusement pas encore assez d’envergure pour être invités aux soirées privées sur les stands des éditeurs, on a donc fait un petit tour des 3 pavillons pour voir ce que cette dixième édition nous réserve. Pour la faire courte, on est un peu restés sur notre faim.

Notre pèlerinage annuel a donc débuté comme il se doit par le pavillon 2 et son grand espace central PGW Kids où un bon paquet de bornes n’attendent que d’être utilisées. As usual, elles ne permettent de jouer qu’à des titres déjà sortis, ce qui permet de tester certains titres avant de craquer et de les ajouter sur la liste de Noël. Pour nous le tour est assez rapide mais on s’est tout de même attardés un peu sur le stand UCPA où une arène Nerf a été montée. L’idée est vraiment sympa pour défouler les ados avant le trajet retour. Vous le voyez sur le plan, c’est aussi un point intéressant pour les rétro-gamers avec les stands MO5 et BNF ainsi que pour ceux qui voudraient feuilleter quelques livres.

Place ensuite au menu principal, le Hall 1 et ses stands éditeurs bigger than life. Première surprise : l’absence du mythique tracteur de Farming Simulator pour nous accueillir en bas des marches. Benji y est très attaché, j’ai eu mal pour lui quand il a compris qu’il n’aurait pas ses quelques minutes de moissonneuse-batteuse (rituel pourtant effectué sur toutes les éditions auxquelles on a assisté). Le stand Koch Media a aussi changé de look puisqu’on ne voit plus que THQ Nordic en arrivant, qui propose un petit peu moins de jeux à tester. On croise sur cet espace du Biomutant, du Desperado III, du Monkey King et surtout du Darksiders Genesis (dernier volet de la série qui change de style pour devenir un hack & slash assez prometteur).  Vient ensuite l’inénarrable stand Ubisoft, encore l’un des plus gros de cette édition qui propose entre autres de découvrir Watch dogs Legion ou de s’essayer au vilipendé Ghost Recon Breakpoint.

Juste à côté, notre chouchou : Xbox. Moins étendu que sur les dernières années – plus d’espace PUBG – et pas grand chose de nouveau à proposer vu le calendrier. Les deux itérations de Forza sont jouables (Motorsport 7 et Horizon 4 avec DLC Lego) tout comme le futur Ori and the Will of the Wisp, déjà présent l’année précédente également. Deux nouveaux à aller tâter: Cutting Edge et surtout le prochain Doom Eternal pour découper plein de trucs dans la joie et la bonne humeur. Sinon, des bornes pour Sea of Thieves, Minecraft Dungeons et autres petites joyeusetés. Juste à côté trône la fameuse cerise du gateau : un espace dédié à Cyberpunk 2077, malheureusement fermé pour cette soirée. Il faudra venir très tôt pour éviter les 2h de queue avant de pouvoir assister aux 45min de démo assurées sur le stand (1/heure de 09h à 17h).

Le stand Bandai Namco propose comme tous les ans un nouveau jeu de combat à tester, ici Kakarot. Ca vaudra le coup d’aller y jeter un oeil, cette nouvelle itération sur DBZ semble intéressante. Du côté de 2K, un très joli espace Borderlands 3, un ring de catch pour tester WWE et un terrain de basket pour NBA 2020. Reste le stand Playstation, qui propose FFVII Remake et Avengers ainsi que quelques jeux déjà sortis et autres events classiques, et le stand Nintendo, toujours plein de bonne ambiance et de bonne humeur. D’ailleurs, je vous encourage fortement à éplucher le programme car il y a sûrement quelques rendez-vous que vous ne voudrez pas rater : https://www.parisgamesweek.com/fr/program. Enfin, certains l’auront probablement noté en parcourant le plan : il n’y a pas de stand Fortnite, gros succès de la précédente édition avec sa tyrolienne et sa queue infinie. Un peu dommage, mais il restera le troisième hall dédié à l’esport pour rassasier vos envies de jeux compétitifs.

Au final, cette PGW10 me semble intéressante via des événements attendus comme la démo de Cyberpunk 2077 mais décevante en terme d’éditeurs et de jeux présents. Le nombre de jeux à tester déjà sorti éclipse les quelques jeux qui arriveront bientôt sur nos étals alors que c’est une occasion parfaite de découvrir les futures sorties. Le calendrier n’aide pas mais pour peu qu’on soit déjà pas mal consommateur de jeux, on finira plus par arpenter les stands de goodies (eux aussi moins nombreux) et de matériel qu’à faire des parties de titres déjà bien connus.

Wanerlemotu

Ecrit par : Wanerlevner

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces