The Falconeer

Par le dans Tous les tests, 3 en plus

Test The Falconeer

Aujourd’hui, on vous emmène dans la Grande Ursée, le monde crée par Tomas Sala. Un jeu d’exploration et d’aventure jouable en solo qui nous fera voler au gré des vents sur divers archipels en acceptant de nombreuses missions à honorer. Une œuvre donc développée par une seule et même personne qui prend vit depuis ce 10 novembre sur Xbox One et Xbox Series X|S que je vais vous faire découvrir au travers de ces lignes.

Entre mer et plein air

Dans ce monde idyllique, les flots recouvrent la surface laissant tout du moins quelques archipels et bons nombres de navires à sa surface. Un univers fictif où vous serez transportés à dos de faucon afin de remplir des missions diverses et variées et en amélioration votre destroyer au bec crochu. Le Lore du jeu se veut riche avec une histoire dense. Des factions qui ont besoin de vous afin de défendre leur emplacement en proie aux pirates, aider leur communauté et leurs alliées ainsi que des missions de sauvetages en pleine mer. Parmi elles, on rencontre les habitants de Sancir, un ilot qui regroupe une communauté de commerçants, l’Ordre Mancien ou encore l’Imperium entre autres. La carte est immense et d’autres communautés sont en attente de me rencontrer ! En qualité d’ennemis, on rencontre des pirates sur des navires ou à dos d’oiseau majestueux et même à bord de dirigeables armés. Mais l’exploration est bien présente en plus du scénario principal. Je peux enclencher n’importe quel chapitre et visiter la carte à la rencontre de temples anciens et autres monuments impressionnants.

En choisissant un chapitre, je choisis un nouveau personnage aux attributs propres. Soit un citoyen, octroyant une défense plus forte en combat, soit une classe de mercenaire qui proposera des combats plus rapides et intenses au détriment d’une jauge de vie plus courte. Chaque chapitre propose donc une nouvelle origine avec de nouvelles missions tenant dans un scénario assez bien ficelé entre eux. Libre à nous de choisir par quel chapitre commencer le jeu, mais en agissant ainsi, l’histoire risque d’être un peu chamboulée.

L’escouade du faucon sur tous les fronts

Avec un gameplay fluide et équilibré, les phases de combat et de vol sont un plaisir. Grâce à un court didacticiel, nous apprenons à contrôler notre monture. Des brusques changements d’altitude rechargent l’endurance du faucon, permettant une accélération à la demande via le bouton LB, cette touche sert également à faire un tonneau quand cela est nécessaire. Freinez avec la touche LT afin de mieux viser l’ennemi par exemple ou juste admirer le paysage. Des occasions seront proposées pour attraper des objets en mer en appuyant sur Y. On tire avec la gâchette RT et pour recharger nos munitions, il faudra trouver un nuage empli d’éclair et voler à l’intérieur, attention à une possible surchauffe !

Dans ce monde, nos récompenses sont des éclats, ils servent à améliorer nos armes, des compétences ainsi que des permis pour vendre nos biens ou acheter auprès de certaines personnes ou certains lieux.

Un air frais à la Sea of Thieves

La comparaison est sans doute très flatteuse vis à vis du succès de RARE, mais une fois le jeu lancé, les graphismes rappellent la Mer des Voleurs avec le dessin de ses personnages si caractéristique. L’aspect RPG de The Falconeer renforce considérablement la durée de vie déjà bien lotie du titre. On pourra améliorer des critères comme l’agilité, ou la vitesse de notre monture grâce à l’achat de mutagènes et des armes améliorés dans certaines boutiques. Libre à vous de faire des missions secondaires, disponibles tout le temps afin d’être prêt à poursuivre l’aventure. Si vous ne voulez pas retourner par vos propres moyens au point de départ après l’accomplissement de vos quêtes, via le menu pause on peut se téléporter afin de raccourcir le trajet. Cela n’empêchera que des rencontres avec des navires par exemple cherchant une escorte aérienne afin de se protéger contre des méchants pirates.

The Falconeer dispose d’un monde ouvert vaste est riche, une campagne d’une dizaine d’heures découpée en chapitre qui eux même ouvriront certaines portes fermées au sein des nombreuses communautés de l’Ursée. Des quêtes secondaires à foison seront également à portée d’aile donnant une identité propre à son développement artistique. Il faut ajouter à cela ses secrets à découvrir, ses épreuves contre la montre et bien d’autres éléments comme les sanctuaires et les temples.

Comme dit en amont, chaque chapitre ouvre la porte à différentes factions et donc suivant celle-ci, des portes seront closes, n’hésitez pas à changer de région pour découvrir toute la richesse de la Grande Ursée.

Disponible sur Xbox One et Xbox Series X|S, The Falconeer propose un voyage riche en événements. Si vous avez un téléviseur récent, vous pouvez même profiter d’un framerate de 120fps. Son voyage est magnifique avec son cycle jour/nuit, des décors splendides et une météo emplie d’éclairs. La bande-son reste très agréable à l’oreille et tout le scénario se lit et s’écoute en français, très pratique quand on est en plein vol. En termes de succès, The Falconeer en propose 29 pour 1000 G, il faudra terminer les chapitres, acheter différents articles auprès des commerçants et faire beaucoup des découvertes pleines de secrets. Comptez sans doute de nombreuses heures de jeu afin de parvenir à la fin de cette chasse aux succès !

Développé par Thomas Sala, The Falconeer est une réussite. Si l’on aime les grands espaces et les jeux de tir mêlés à une histoire fantastique, ce titre est évidemment à faire. Malgré des quêtes plus ou moins semblables, son esprit RPG et les nombreux endroits à découvrir donnent énormément de cachet pour un jeu coutant une trentaine d’euros. Optimisé pour la dernière génération de console, n’hésitez pas à réaliser de superbes clichés de vos combats ou du paysage via le mode photo.

Points positifs

  • Un univers solo riche
  • Le mélange exploration et RPG que l'on aime
  • Très joli graphiquement
  • Une DA au top
  • Une joie de chercher ses secrets dans ce monde ouvert

Points négatifs

  • Des missions un peu répétitives
8.5
Snow Tig3r

Ecrit par : SnowTig3r 87

Chasseur de Succès et rédacteur à temps perdu !

1 Commentaire :

Rejoindre la discussion

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces