It Takes Two

Par le dans Tous les tests, 2 en plus

Test It Takes Two

Electronics Arts est connu dans le monde du jeu vidéo pour sa domination sans partage sur les simulations de Football. Elle fait aussi des bénéfices record avec son célèbre Battlefield. Mais le géant américain sait aussi nous proposer des œuvres sortant clairement de l’ordinaire. En ce mois d’avril, c’est le studio Hazelight qui nous fait découvrir It Takes Two, qui se consacre au plaisir du jeu à deux, aussi bien en local ou en ligne. Dans la pure lignée de l’excellent A Way Out, Josef Fares arrivera-t-il à renouveler le genre coopératif et en faire une référence ? Voici notre réponse.

Après nous avoir présenté Brothers : A Tales Of Two Sons, dans lequel le joueur incarnait deux frères dans une aventure onirique, puis A Way Out, dans un univers beaucoup plus mature que le précédent. Josef Fares revient avec un troisième jeu se présentant comme étant beaucoup plus léger dans son thème et sa réalisation. Vous y suivrez les aventures de May et Cody qui font l’annonce cinglante de leur divorce à leur fille Rose. Elle est alors bien évidemment complètement dévastée par la situation. De l’action rocambolesque et énormément d’humour vous attendent dans ces péripéties, qui seront à consommer exclusivement à deux.

Docteur, j’ai rétréci mes parents.

L’histoire commence donc dans la salle à manger où la jeune fille apprend cette terrible nouvelle et décide immédiatement de se réfugier dans sa chambre afin de demander à un vieux bouquin parlant de thérapie de couple, de sauver le mariage de ses parents. À la manière d’une Shamane, Rose prend alors le livre du Docteur Hakim et les deux jouets à l’effigie de ses parents afin de réaliser son souhait le plus cher. Il manque l’essentiel, que sont les larmes de la demoiselle.

Cela provoque instantanément un sortilège qui transfère alors l’esprit de son papa et de sa maman dans les poupées créer de ses mains. Vous voilà partie pour de nombreuses aventures bourrées d’humour, où vous prendrez le contrôle des parents. C’est alors que le vieux livre se présente à vous afin de vous expliquer les règles qui vous permettront de retrouver vos enveloppes charnelles.

Vous devrez apprendre à progresser ensemble, dans l’unique but de sauver votre couple. La tâche s’avèrera compliquée, car vous devrez affronter tous les objets préférés de votre fille. À chacune de vos actions, le livre rempli d’humour et de volonté vous mettra alors des bâtons dans les roues.

Un jeu pour les collabos uniquement.

Sans une excellente collaboration, impossible pour vous d’avancer dans It Takes Two. Vous aurez le choix de jouer à deux sur votre console, ou bien encore en ligne pour réussir vos objectifs. Votre arrivée dans le jeu est immédiatement une pure réussite, aussi bien visuellement que manette en main. L’univers reste toujours cohérent et émerveillera vos adolescents, mais aussi les plus grands d’entre vous. Chacun des niveaux que vous visiterez possède une variété d’environnement très rare de nos jours et les 25 mini-jeux que le soft propose allonge la durée de vie.

Même si l’histoire restera plutôt banale dans son ensemble, le jeu possède d’autres qualités bien plus intéressantes. Une des forces du jeu reste que l’on ne s’ennuie jamais, et l’amusement général reste maitre incontesté. Le rythme est quant à lui dantesque, comme les rires aux éclats qui fusent à chacune de nos actions. Les boss aussi mignon et loufoque sont-ils, proposeront eux un challenge des plus intéressants avec une difficulté toujours bien calibrée.

Le principal point fort de It Takes Two reste son gameplay, parvenant à se renouveler à chaque fois. La créativité proposée par les développeurs est tout simplement phénoménale. Chacun des défis qui vous seront proposés offre une vraie plus-value aux joueurs. Il faut aussi féliciter Hazelight, qui a réussi avec brio à nous surprendre sur l’ensemble du jeu. Manette en main, chaque personnage possède ses avantages et ses inconvénients. Vous pourrez rétrécir ou vous agrandir si vous prenez Cody, ou encore vous dédoubler avec May. Ceci n’est qu’un échantillon des multiples possibilités qui s’offriront à vous.

Les mécaniques de jeu sont sans défaut, mais sont malheureusement gâchées par une caméra capricieuse. Cela s’avère encore plus pénible contre les boss, ou vous pourrez louper des sauts et des actions par sa faute. Toutefois, cela reste totalement jouable. Il n’y a aucun niveau de difficulté paramétrable, et cette dernière est parfaitement ajustée pour tous les joueurs. Point positif pour certains, et négatif pour d’autres, vos personnages seront immortels. Si seulement l’un d’entre vous subit un échec, le jeu pourra continuer. Il vous faudra faire mourir les deux parents pour réapparaitre au dernier checkpoint. Ce dernier reste aussi très souple avec des sauvegardes très fréquentes, facilitant vos chances de réussite.

Visuellement parlant, nous assistons à une véritable démonstration du talent des développeurs d’Hazelight. Sur Xbox Series X|S, les niveaux proposés nous offrent une vraie claque. On sent immédiatement les qualités cinématographiques de son créateur. La magie opère immédiatement et offre des animations de très haut niveau. Le level-design quant à lui frise clairement la perfection et il est difficile de reprocher quelque chose aux travaux de sape du studio.

Même constat pour la bande sonore du jeu, avec une musique à la fois discrète et efficace, tout est mis en œuvre pour prendre du plaisir. Les dialogues sont au même niveau que le précédent jeu du studio, A Way Out, à la fois pertinent et possédant aussi beaucoup d’humour. La relation entre les deux parents est crédible en mêlant parfaitement blagues potaches aux reproches habituels d’un couple qui souhaite se séparer. On regrettera en revanche une VOSTFR obligatoire, qui rebutera les joueurs anglophobes.

La durée de vie de la dernière œuvre de Josef Fares oscillera entre 13 et 15 heures. C’est également le temps qui vous sera demandé pour venir à bout des 20 succès disponibles de sa fiche de jeu. Aucune complication n’est à attendre pour les chasseurs de G, vous devrez juste trouver votre partenaire.

It Takes Two se présente comme une excellente surprise en ce début de printemps. Les adeptes des jeux de plateformes ne peuvent absolument pas passer à côté de ce que nous considérons comme un chef-d’œuvre. Techniquement et visuellement de très bonne qualité, EA et son studio Hazelight ont réussi leur pari. En prime, il est disponible pour seulement 39,99€ sur le Microsoft Store. Les quelques lacunes techniques présentent, comme notamment une caméra capricieuse ne gâchera en rien l’expérience proposée. À ne manquer sous aucun prétexte. 

Un grand merci à l’éditeur de nous avoir proposé deux versions presse pour réaliser ce test. Nous avons passé environ 12 heures sur It Takes Two.

Points positifs

  • Visuellement superbe
  • Dialogues qui font mouche
  • Mini-jeux hilarant
  • Fluide

Points négatifs

  • Caméra capricieuse
  • Histoire basique
8.5
BreizhSonik

Ecrit par : BreizhSonik

Rédacteur et testeur sur Succesone.fr Chasseur de succès

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces