Call of the Sea

Par le dans Tous les tests, 2 en plus

Test Call of the Sea

Annoncé lors de l’Inside Xbox de mai 2020, Call of the Sea avait attiré l’attention de bon nombre de joueurs. Pour son premier titre, le développeur espagnol Out of the Blue Games S.L a réussi un superbe jeu et l’éditeur Raw Fury ne peut que s’en frotter les mains. Ce jeu d’aventure et de réflexion à la première personne, sorte de puzzle game est vraiment bon. Et le fait qu’il soit sorti le 8 décembre, day one, sur le Game Pass a aussi dû contribuer à son succès.

Entre histoire d’amour et d’aventure

Le pitch du jeu est assez simple, le joueur incarne Norah, au milieu des années 1930 (1934 plus exactement). La jeune femme est atteinte d’une maladie étrange et incurable et son mari Harry a lancé une expédition sur une île mystérieuse du Pacifique Sud proche de Tahiti afin de trouver un remède à son mal. Sans nouvelles de lui, voilà donc notre héroïne se réveillant sur un bateau avec pour but d’explorer cette fameuse île et de découvrir ce qui est arrivé à son bien-aimé et ses compagnons de route.

Autant vous dire que l’on est tout de suite immergé dans l’histoire, et ce dès le prologue sur le bateau. Il faut en effet tout fouiller et ne rien laisser au hasard. Ce sera le leitmotiv tout au long du jeu comprenant sept chapitres. Norah alternera entre découvertes sur sa maladie, ses origines et sur les mystères de cette île. Elle aura toujours une pensée pour son mari, au détour de photos et de lettres qui parsèmeront son aventure. Le joueur naviguera entre ces indices et la retranscription de la relation unissant notre héroïne à son mari Harry. Je déplore que celle-ci soit de plus en plus accessoire au fur et à mesure du jeu. Cette amourette un peu mièvre, mais surtout émouvante colle parfaitement aux téléfilms de Noël que l’on a pu voir à la télé il y a quelques semaines, elle rend les personnages de Norah et Harry très attachants.

Chaque chapitre de l’histoire a son importance, car le joueur découvrira des indices sur les mystères de l’île, sur le couple, l’intrigue ainsi que notre environnement et surtout notre but, trouver des réponses à cette disparition.

Une OST immersif

Les décors de la quête de Norah sont colorés, fournis en détail, et les quelques petits bugs mineurs d’affichage ne nuisent en aucun cas à l’immersion dans les mystères de cette île. Une petite musique de fond mais surtout la voix de Cissy Jones (Firewatch) nous aide à plonger dans ce monde. Après, il ne faut pas que vous soyez aquaphobe ! Entre la pluie drue qui tombera une bonne partie de l’histoire et les nombreux passages sous l’eau, le conseil serait de prévoir une petite serviette pour vous sécher au cas où. Un monde riche, plaisant avec moult énigmes à résoudre et autres puzzles tout au long de notre progression. Le studio a su tirer profit du moteur graphique Unreal Engine 4 pour nous faire voyager dans cette quête et permettre aux joueurs de découvrir de superbes modélisations. Par contre, il est à noter que les graphismes ne seront pas embellis sur Xbox Series X|S et reste identique donc sur Xbox One.

Indices, puzzles et découvertes

Call of the Sea mettra à l’épreuve votre patience. Une fouille minutieuse sera plus que nécessaire pour trouver les lettres de Harry, photos, objets utilisés par l’expédition, découvertes…). Ceci permettra à Norah de résoudre différents casse-têtes dont la difficulté augmentera exponentiellement au fur et à mesure du scénario, ce qui peut mettre à rude épreuve vos capacités de réflexions. Malgré la lenteur de notre protagoniste et les nombreux allers-retours pour réussir certaines épreuves ou/et accomplir certains succès, le cheminement du jeu est agréable. Il faudra compiler tous les collectibles dans son journal, consultable à tout moment afin de pouvoir progresser.. Les fans d’exploration seront conquis par cet univers où règne le mystère.

Alors, prêts à vivre l’aventure ?

C’est un grand OUI ! Jeu plutôt accessible, Call of the Sea permettra aux perfectionnistes d’atteindre le 100% pour 1000G en 34 succès. Son histoire prenante se terminera après une douzaine d’heures devant vos écrans. Un véritable appel à l’aventure ( et à la mer), entremêlant découvertes, amour et science-fiction. Le fait d’avoir deux fins alternatives permet au joueur d’avoir la main jusqu’au bout sur l’histoire ainsi que de la re jouabilité sous le coude. Le jeu est inclus dans le Xbox Game Pass, mais ceux qui veulent pouvoir l’acquérir le peuvent pour 19,99 euros sur le Microsoft Store. Lancez-vous à l’eau sans hésiter, vous passerez un excellent moment solo.

Points positifs

  • Un scénario bien ficelé
  • Une difficulté croissante
  • Superbes images
  • La sélection des chapitres
  • Une ambiance prenante

Points négatifs

  • Lenteur du personnage
  • Une deuxième partie d'histoire moins prenante
  • Quelques succès capillotractés
8.5
bigclampinator

Ecrit par : bigclampinator

Gamer Xbox à temps partiel, j'ai découvert la Xbox avec le premier Halo, et depuis je n'ai pas arrêté d'y jouer!

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces