Les pépites de la rédaction vous présentent : Ryse : Son of Rome

Les pépites de la rédaction Ryse Son of Rome SuccesOne.fr

Quand j’ai proposé de m’occuper de la rubrique pépite de la rédaction pour cette semaine, j’ai pensé assez rapidement à Ryse : Son of Rome. Bien que proche de se retrouver dans la section jeu du placard au vu de son âge, il m’a laissé une si bonne impression il y a quelques années, que j’ai voulu vous la partager. Pour me remettre un peu dans l’ambiance de sa sortie, je suis allé regarder les différentes notes qui avaient orné les sites de jeux vidéo. Quelle surprise pour moi, le jeu a tout juste la moyenne sur la quasi-totalité des articles que j’ai passé en revue. Je n’ai pas souvenir d’une telle concentration de note moyenne. Après avoir retrouvé mes esprits, je vais tenter d’équilibrer la balance en vous donnant mon point de vue.

Arrivé en grande pompe le 22 novembre 2013, le jeu développé par Crytek et publié par Microsoft Studios a marqué tous les esprits par sa beauté graphique. Je peux vous dire qu’il ne va pas rougir devant pas mal de titres sortis cette année. C’est toujours aussi beau à regarder, une vraie prouesse sept ans après sa venue. Une vitrine pour la Xbox One, c’est ce qui était prévu et vu sous cet angle, le pari est totalement maîtrisé.

Nous incarnons Marius Titus, soldat romain en quête de justice. Sa famille a été massacrée par les barbares et il compte bien se venger. Dès les premières minutes, manette en main, on comprend qu’on va en prendre plein les yeux. La caméra est fixée au niveau de l’épaule afin de ne manquer aucun élément sur le travail titanesque du modelage des ennemis, armures et armes. Prenant des éléments de gameplay de jeux comme Assassin’s Creed ou de la série des Batman Arkham, vous aurez à contrer et attaquer jusqu’au moment fatidique de l’exécution. Un pur moment jouissif dans le combat pour tout fan de films ou séries dans le genre de 300 ou Spartacus.

Il faudra affaiblir votre ennemi avec des attaques diverses et appuyer sur les bons boutons dans des passages QTE pour déclencher les différentes exécutions. Grâce à la croix directionnelle, on peut choisir un atout qui sera gagné à la fin de celles-ci allant du gain de santé au boost d’expérience, en passant par les bonus de dégâts ou de rage. Un petit côté stratégique dans les combats qui permet de se sortir de mauvaises passes. Les combats sont une chorégraphie macabre où chacun de vos gestes peut déterminer l’issue du vainqueur. Bien que dans la difficulté de base il y est peu de challenge, finir le jeu en légendaire vous demandera une maîtrise des roulades et parades pour ne pas essuyer des déconvenues.

Le scénario bien que basique est prenant grâce aux cinématiques et l’on a hâte d’éliminer tous les ennemis responsables du malheur de Marius jusqu’au dénouement final. Il faudra compter entre cinq et huit heures de jeu suivant votre niveau pour achever l’aventure. Vous pourrez vous replonger via un sélecteur de chapitres dans les moments de l’histoire où vous avez raté des collectibles. Puis refaire le jeu dans sa difficulté maximale et enfin découvrir le mode multijoueur. Véritable jeu dans le jeu grâce aux nombreux ajouts via les DLC sortis à l’époque, il y aura fort à faire pour récupérer tous les succès liés à ce mode et cela donne une durée de vie tout à fait honorable pour qui veut récupérer les 2000 G que prose Ryse.

Entendons-nous bien, Ryse n’est pas parfait, il aurait pu voir son personnage principal être plus consistant. Avoir un nombre d’ennemis différents plus important ou un système de QTE moins permissif. C’est un jeu « couloir » où l’exploration se borne à retrouver des collectibles. Oui, d’accord, mais il est un excellent défouloir, un beat’em all soigné qui nous fait passer un très bon moment. Il fait partie des plus beaux jeux du catalogue sept ans après sa sortie. Il aurait mérité plus de sympathie à mon humble avis.

Si vous aimez les exécutions des Spartiates dans 300, les combats en arène dans Spartacus ou Gladiator, vous trouverez votre bonheur dans ce jeu le temps de découvrir toute l’histoire de Marius Titus. Et qui sait ? Vous aurez peut-être même l’envie de prolonger le plaisir dans les multiples arènes.

Ryse : Son of Rome est proposé au sein du Xbox Game Pass depuis août 2018 ou vous pouvez l’acquérir sur le store au prix de 17,99 €. Fait intéressant, il est possible depuis quelques temps de récupérer les packs d’or quasi illimité, initialement payant, de façon gratuite. Ce qui vous permettra d’obtenir des exécutions, des améliorations de compétence et des packs de bonus.

L’avez-vous déjà essayé ? qu’en avez-vous pensé ? Comprenez-vous les notes si moyenne à sa sortie ? Je vous laisse avec son trailer dévoilé à l’E3 avant son arrivée sur console.

Auppenser

Ecrit par : Auppenser

4 Commentaires :

Rejoindre la discussion
  1. Flo Koeberle

    Je l’ai lancé par hasard grâce au XGP l’année dernière, j’ai pas été déçu du tout (j’ai même acheté quelques DLC pour prolonger mes games). Jeu excellent, et qui n’a pas vieilli du tout, toujours aussi beau !
    Pour ceux qui ne l’ont pas fait, foncez direct !
    (Pas vraiment de difficulté pour obtenir tous les succès, moi j’en suis pas loin)

  2. Nico Copel

    tres bon jeu, beau propre, histoire sympa mais rébarbatif au possible, pas ou peu d’ennemis ou de combo, pas de « chope » o_O sinon ca reste un jeu à faire mais bon sortant à l’époque de God Of War 3 (ps3 faut le préciser) j’suis désolé Ryse faisait pas le poids…. meme si ca reste un sacré jeu à faire….

    et les putains de loading (en multi c’est encore pire)….

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces