Les pépites de la rédaction vous présentent : Sea of Thieves

Les pépites de la rédaction Sea of Thieves SuccesOne.fr

À un moment donné, tout enfant a joué aux pirates et a rêvé d’en être un. Le jeu Sea Of Thieves nous permet de réaliser ce rêve.

Pour ce jeu sorti sur nos consoles Xbox One le 20 mars 2018, le pari de Rare n’était pas gagné d’avance. Bien qu’originale et réussie graphiquement, l’industrie du jeu vidéo ne prédisait pas une grande longévité au titre. Grossière erreur, il dépasse aujourd’hui les 15 millions de joueurs, dont plus de 3 millions, qui y jouent plus que régulièrement ! Cela lui vaut une sortie sur Steam en juin de cette année. On a même aperçu sur les réseaux sociaux, une pétition de joueurs PlayStation qui souhaitaient un portage sur leur plateforme. Un succès indéniable donc !

Mais en fait, c’est quoi Sea Of Thieves ?

Le but de ce jeu d’aventure en monde ouvert édité par Microsoft Studios est assez simple : on incarne un pirate qui vogue sur la Mer des Voleurs, où chaque joueur est libre de forger son propre destin et sa propre réputation, et donc de devenir le loup de mer dont il a toujours rêvé. Cela commence dès le début avec la personnalisation du personnage que l’on choisit.

Pour pouvoir naviguer, on dispose de trois tailles de navire en fonction de la taille de notre équipage :

  • Sloop, si vous êtes seuls. Il est très maniable et ne comporte qu’un mat.
  • Brigantin, si vous voguez en duo. C’est un bateau mieux armé et disposant de deux voiles, donc plus rapide.
  • Galion, si vous voguez à 3 ou 4. Vous disposerez ici d’un bateau massif, résistant, avec une forte puissance de feu, et qui a trois mâts.

Ensuite, il faudra choisir son mode de jeu :

  • Premier pas : c’est un peu le didacticiel du jeu, on y apprend à maîtriser son navire, des voiles jusqu’au cap à prendre. Et on accomplit ses premières quêtes.
  • Aventure : c’est le mode PVE du jeu. Pour moi, c’est l’essence même de ce jeu. Il est donc possible de jouer seul ou en multijoueur. Là, on y enchaînera les quêtes, les événements spéciaux, la navigation, l’exploration.
  • L’arène : cela correspond au mode PVP, avec sa propre taverne et son propre fonctionnement.

Sea Of Thieves permet donc au joueur une expérience solo, multijoueurs, voire en coopération vue que l’on peut demander une alliance au cours de notre navigation. Ces dernières peuvent par exemple aider à finir des événements ou aider à battre des boss difficiles.

Il est possible, au fil des quêtes, d’engranger de la réputation auprès de sociétés qui donne des récompenses, des bonus de quêtes et des titres particuliers :

  • Le Collectionneur d’Or qui représente la partie « commerce sans vergogne » : il acceptera quasiment tout ce que vous avez à vendre.
  • L’Ordre des Âmes, qui récupère tous les crânes et coffres squelettes. On se sent pousser une âme de chasseur de prime.
  • L’Alliance des Marchands, qui échange nous récompense lorsqu’on lui apporte des marchandises légales.
  • L’Appel du chasseur, qui serait un peu le parti Chasse-Pêche-Tradition dans le paysage politique français : il récompense la chasse, la pêche et les efforts de cuisine des boucaniers.
  • Les Loups de Mer, qui récompensent les pirates combattant dans l’arène et respectant le code du pirate.
  • L’Os de la Faucheuse, qui récupère avec plaisir le butin des bateaux coulés par nous ou non.
  • Les Fonds de Cales, qui sont accessibles pour des quêtes lors des événements spéciaux.

Lors d’une partie, en dehors des événements spéciaux, vous pourrez être confrontés à des mastodontes tels que le Kraken ou le Mégalodon, qui vous attaqueront de manière aléatoire. Le vaisseau pirate ne vous attaquera pas sauf si vous l’avez attaqué au préalable.

La Mer des Voleurs est vaste, le terrain de jeu proposé par Sea of Thieves est donc très varié. Et son monde ouvert permet au joueur de varier les plaisirs, et de changer de façon de jouer au fur et à mesure de sa session de jeu. C’est aussi un mélange de nature et de monde surnaturel, que l’on peut explorer lors de nombreuses quêtes.

On y alterne phase de loot (pour remplir son bateau de matériaux nécessaires comme les boulets, la nourriture, les planches ou bien pour finir une quête), les phases de combats avec des squelettes ou des animaux, les phases de recherche et d’exploration munies de notre carte, de notre boussole et de notre pelle pour déterrer le trésor.

Le jeu est très réaliste, il n’est donc pas si aisé de voguer. Il faut tracer son cap, tenir la barre, baisser ou remonter les voiles tout en les dirigeant de telle manière que le vent nous soit le plus favorable, savoir se rapprocher d’une île de façon à être proche de son objectif, naviguer pendant une tempête.

Par contre il faut toujours garder un œil sur l’horizon, un autre navire peut venir vous attaquer et vous couler, ou alors venir chercher vos trésors à votre insu pendant que vous explorez une île.

Les graphismes sont époustouflants, on est totalement immergé dans le monde de la piraterie et la musique des boucaniers y est pour beaucoup. Elle sert ainsi d’indicateur quand on se rapproche de certains objectifs de quêtes, elle se fait entendre de plus en plus forte.

Et la prise en main n’est pas très compliquée, ce qui ne gâche pas le plaisir !

De plus, Rare propose de nombreux événements ainsi que des mises à jour mensuelles afin de corriger quelques bugs visuels ou de gameplay, amener de nouvelles quêtes et de nouvelles récompenses lors d’événements spéciaux. Ils sont aussi très à l’écoute de leur communauté, qui est très active sur les réseaux sociaux. En France, Sea Of Thieves dispose d’ailleurs d’un fan site très complet avec des guides et des aides pour réussir les différents événements.

Le jeu se renouvelle donc tout le temps, pour le plus grand bonheur des gamers.

Sea of Thieves se décompose à ce jour de 40 succès pour 2690 G, mais de nouveaux succès sont rajoutés pratiquement à chaque nouvelle mise à jour. Il est tellement vaste et présente tellement de possibilités de gameplay qu’il est presque impossible de s’en lasser, à condition d’être un loup de mer dans l’âme.

Il est disponible dans le Game Pass, mais pour ceux ne le possédant pas, il est au prix de 49,99 euros sur le site de la Fnac ou 39,99 € sur le Store de Microsoft.

Au départ assez réticent, car je n’y jouais qu’en solo, j’ai été conquis par le mode multijoueurs, sans doute aussi grâce à l’aide de deux amis Xbox qui maîtrisait bien le jeu et m’ont aidé à en apprendre les ficelles. La seule critique que je ferais à ce jeu est qu’il est parfois très sombre.

C’est en quelque sorte une madeleine de Proust, je vous le conseille. Alors embarquez Forban, et que les vents vous soient favorables.

bigclampinator

Ecrit par : bigclampinator

Gamer Xbox à temps partiel, j'ai découvert la Xbox avec le premier Halo, et depuis je n'ai pas arrêté d'y jouer!

4 Commentaires :

Rejoindre la discussion
  1. Kentril73

    Super jeu, j’adore naviguer « juste pour le plaisir ».

    Pour ma part, j’aurais aimé un mode pve mais c’est un jeu de pirate donc ça ne doit pas être facile à faire.

  2. Yohann Drieux

    j adore ce jeux au temps que je peux le détester ce jeux est une perle et je continuerai toujours a y jouer malgré les voleurs qui te font croire a une alliance pour t attaqué…

  3. Aurélien Chamoulaud

    Très bon article écrit par, on le voit directement, un fan du jeu. L’article représente clairement l’ambiance qu’est le jeu et ne peut que motiver à y aller naviguer.

    #BemorePirate

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces