Titeuf: Mega Party

Par le dans Tous les tests, 2 en plus

Test Titeuf: Mega Party

L’ère du moment se veut réchauffée avec l’arrivée de bon nombre de remaster qui sont plus ou moins réussis. Aujourd’hui je pars sur le titre Titeuf : Méga Party, un jeu né en 2004. Ce titre a desservi les consoles Game Boy Advance, la PlayStation 2 et Microsoft Windows à ce moment-là. Cette nouvelle version est disponible depuis le 21 novembre 2019 et cette fois-ci c’est Vetasoft au développement ainsi que la maison Microids qui édite ce remake.

Mais un jeu de 15 ans possède-t-il encore un attrait significatif pour nous ou nos enfants ? Un Party-Game familial, dont le PEGI conseille le titre à partir de 12 ans mérite-t-il notre attention ? Bien sûr que oui et c’est pour cela que je deviens écrivain, pour vous apporter toutes les informations sur ce Titeuf : Mega Party.

La guerre des moutons

La présence d’un scénario n’est pas rare, mais dans un jeu aux traits de Party-Game, cela est plus inédit et donne un titre qui arbore plusieurs cordes à son arc. Outre une série de mini-jeux que je mentionnerais un peu plus tard, Titeuf : Mega Party propose une petite histoire dans la vision d’un enfant de 10 ans.

Une émission sur le clonage des moutons inquiète Titeuf, si l’on cherche le mouton parfait afin de le cloner, autant être un petit diable dans la cour de récré. Dès le lendemain à l’école, je parle de cette émission télévisée captivante, même envoûtante, avec Hugo et l’idée est bonne, rester un petit voyou durant l’année scolaire est la meilleure solution pour éviter d’être cloné !

Tout au long de mon histoire, Hugo reste un espèce de référent que je vais voir et revoir pour les prochains défis à réaliser.

Aucune information sur l’écran pour m’aiguiller sur la marche à suivre, mais le principe est simple: diverses interactions sont possibles dans ce mode en semi-liberté qui s’agrandira au fur et à mesure des multiples mini-jeux effectués.

Cette partie sera certes emplie de mini-jeux à réaliser afin de progresser, mais elle me permet aussi de faire des bêtises prédéfinies qui ne sont pas indiquées au sein du jeu. Ces âneries me permettent de débloquer succès et nouveaux personnages au fil des trois mondes proposés.

Tout d’abord, l’école et ses environs. Ensuite vient le temps de la fameuse classe de neige et pour finir les vacances dans la ville. Ce mode se joue soit en solo contre une IA à la difficulté réglable soit en binôme en local, mais chaque partie commencée doit être finie de la même façon quitte à jouer contre une manette allumée si votre binôme n’est pas disponible.

Quatre autres modes sont présents et coïncident avec le genre de jeu présenté, des duels et les duels de la mort ( qui tue ) jouable à deux joueurs. Les mégas duels et les megas balaises peuvent être joués jusqu’à 4 joueurs sur le même écran pour des rendez-vous familiaux.

En parlant de famille, je reviens sur la question du PEGI 12. Certes la création de Philippe Chappuis alias Zep est un petit garnement insouciant, mais dans le jeu les bêtises ou certaines connotations sexuelles ou déplacées sont employées à bon escient. Sans étaler ma vie privée, mon fils de 8 ans a bien ri tandis que son frère âgé de 4 ans galère un peu à spammer quelques boutons ou manque de réactivité dans certains mini jeux.

La fête du slip ou la fête du clic

Le dernier paragraphe nous fait plonger la mèche en avant dans le gameplay du jeu qui se trouve accessible à partir d’un certain âge suivant la disposition des enfants aux jeux vidéo, huit ans est un âge pour moi minimum en raison de certains mini jeux qui demandent de marteler une touche afin de faire avancer notre personnage, de repérer une différence dans 3 images et d’appuyer sur la touche adéquate rapidement ou encore jongler entre les touches A et le B pour avancer chaque pied de notre protagoniste.

Les graphismes sont sans doute la bête noire du jeu dans son mode scénario, un modélisme 3D brut qui surprend parfois avec un Titeuf orné d’une bouche de crocodile et une caméra mal équilibrée ainsi que capricieuse. Dans les mini-jeux, la réactivité est bonne sans ralentissement constaté, chaque mini-jeu se présente en expliquant son fonctionnement et parfois dispose de petites astuces pour la réussite.

Quelques paroles se font entendre, mais parfois j’ai du mal à distinguer si ce sont les voix officielles du dessin animé ou un autre acteur pris pour l’occasion.

Dans le menu pause, je peux voir les mini jeux réalisés, ceux qu’il me reste à faire afin de finir le niveau en cours et également voir les bêtises faites. Cette dernière est indispensable si vous désirez jouer avec un autre personnage ou débloquer un succès.

C’est vraiment pô juste

Une bande-son correcte sans artifice se déroule lors des diverses scènes du jeu, mais je regrette de ne pas entendre plus de phrases phares de la bande dessinée ou du dessin animé sur cet opus. Pour les chasseurs de succès, sachez que ce jeu peut se compléter en environ 5 heures tout en obtenant les 1000 G du titre. Le plus long d’entre eux est sans doute de gagner dans le duel de la mort qui consiste à finir plus de 40 mini-jeux et quelques variantes supplémentaires sans interruption soit une bonne heure de défis à faire en solo ou en duo.

Un remake efficace, mais qui manque de finitions voici en résumé ce tout nouveau Titeuf : Méga Party, un Party-Game efficace mais qui manque cruellement de rejouabilité à peine finie. Un peu comme une soirée Monopoly, on le sort une soirée, on passe un bon moment seul ou à plusieurs et ensuite on le range au placard. Je regrette de ne pas voir plus de mélange 2D/3D dans ce style d’univers en se rapprochant plus de l’œuvre initiale, ce qui serait sans doute plus beau graphiquement et peut être plus fluide.

Ce titre est disponible dans son format numérique à cette adresse contre la somme de 39,99 €.

Le jeu a été testé sur une version presse fournie par l’éditeur. Merci à eux.

Points positifs

  • Des succès faciles
  • De nombreux mini-jeux
  • Amusant et peu vulgaire
  • Jouable en famille

Points négatifs

  • Des personnages mal modélisés
  • Une camera imprécise
  • Beaucoup trop court
7
Snow Tig3r

Ecrit par : SnowTig3r 87

Chasseur de Succès et rédacteur à temps perdu !

Soyez le premier à donner votre avis !

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces