Guitar Hero Live

Par le dans Tous les tests, 2 en plus

Test Guitar Hero Live

Comme le dit l’adage, mieux vaut tard que jamais. C’est dans cette optique que déboule ce test de Guitar Hero Live, quelques mois après sa sortie. Toutefois, ce n’est pas (que) par paresse ou manque de temps, c’est aussi pour laisser au jeu le temps de progresser et d’atteindre sa forme finale. On peut clairement supposer que c’est aujourd’hui le cas, alors retournons sur scène pour décortiquer ce que nous propose Freestyle Games avec cet épisode de la renaissance qui doit relancer une série en berne.

Plutôt Slash…..Satriani ?

Prenons donc le taureau par les cornes et commençons par le premier élément indispensable et le nerf de la guerre : la guitare en plastique. Le renouveau ne peut passer que par une expérience de jeu sensiblement différente et donc par un instrument retravaillé. Finit les 5 frettes qui se suivent de gauche à droite (ou de droite à gauche, selon le point de vue) et place aux 6 frettes superposées, avec 2 lignes de 3 boutons l’une au dessus de l’autre. L’idée derrière cette disposition est de reproduire un doigté ressemblant aux accords à réaliser sur une vraie guitare, sans pour autant se rapprocher trop de Rocksmith qui utilise un instrument réel raccordé à la console. La guitare de ce nouvel opus se connecte grâce à une clé USB dédiée, à brancher sur la console, ce qui est très loin d’être pratique, la portée n’étant pas phénoménale. Et comme il n’y a qu’un port sur le côté de la console, il vous faudra farfouiller à l’arrière de la bête pour en connecter plusieurs si vous faites l’acquisition de deux guitares ou plus pour des soirées endiablées et rythmées (dans le meilleur des cas).

guitar-hero-live-cover-guitare-1

Après un déballage fébrile et une première connexion, on agrippe et on soupèse la guitare, pour se rendre compte qu’elle est particulièrement légère. Si on n’attend pas de ce type d’accessoire d’être un objet luxueux, reste qu’elle donne une impression de camelote assez prononcée. A l’usage, on a un peu peur de casser la chose tant elle semble fragile. Malheureusement, ce n’est pas qu’une impression puisque les 6 boutons réagissent parfois mal et que le médiator claque très bruyamment. De nombreux cas de casse ont déjà été répertoriés, aussi prenez bien garde à conserver votre ticket de caisse pour faire jouer la garantie en cas d’objet défectueux. A noter : je n’ai pas encore eu de vrai souci sur mes 2 guitares, puisque j’essaie de ne pas bourriner comme un sourd (ce qui serait dommage pour un jeu musical).

Riffs en folie

Passons au-delà de cette première et légère déception pour lancer le mode tant vanté par toutes ces affriolantes bande-annonces : le mode Live ! Son principal intérêt, sans parler de la prise en main de cette nouvelle guitare, est de vous confronter à un vrai public, qui réagira selon vos performances. Si vous êtes plutôt doué et en réussite, la foule n’aura d’yeux que pour vous et vos camarades musiciens passeront une tête pour vous faire un sourire ou un clin d’oeil. A l’inverse, les regards dédaigneux et les pancartes demandant votre démission commenceront à fleurir si les fausses notes s’accumulent. Cet aspect est très immersif et réussi, on se croirait – presque – en plein concert. Une bien belle idée, et les petites vidéos bonus qui se débloquent nous donnent au passage quelques indices sur leur conception, ingénieuse.

Ce jeu a la particularité de souffler le chaud et le froid pour toutes ses facettes, à commencer par cette partie. Le mode Live est donc bien réussi, très agréable à jouer, mais ne concerne qu’une petite liste de chanson, si bien que la « campagne » se terminera en à peine plus de 2 heures. Les titres sont assez sympatoches (malgré la présence d’un set très commercial, avec entre autres du Katy Perry et du Rihanna) mais manquent un peu de peps. C’est assez vivant et éclectique mais on perd l’aspect découverte de pépites qu’amenaient les titres précédents.  Après l’avoir usé pour se former au nouveau style de jeu, il faudra donc se diriger vers le mode GH TV pour avoir une playlist digne de ce nom.

guitar-hero-live-1

Avant de détailler le fonctionnement de ce GH TV, restons un moment sur le gameplay renouvelé de Guitar Hero Live. Mine de rien, c’est important. Les écarts impossibles pour les petites mains de certains morceaux laissent place à des emmêlements compliqués entre ligne du haut et ligne du bas. Les sensations sont toutefois excellentes, le pari est totalement réussi. C’est nouveau, ça peut être assez exigeant dans les enchaînements mais on se prend rapidement au jeu, en se croyant encore davantage doué comme un dieu à la gratte. Si le mode normal ne posera pas trop de problèmes, les choses se corsent vraiment dès le mode avancé. Le gap entre les niveaux de difficulté est assez élevé, les joueurs occasionnels risquent malheureusement de s’arrêter en normal et de ne pas profiter des partitions les plus intéressantes et offrant leur meilleur ressenti sur les niveaux les plus élevés. La jouabilité est très bonne, à quelques petits ratés près, parfois dus (sans mauvaise foi aucune) à des latences de la guitare – il faut parfois appuyer bien fort sur les boutons. Les sensations restent excellentes, et c’est bien là le principal.

Guitar Hero MTV

Forts de notre réussite sur les premiers morceaux, inspirés par notre 100% en normal sur une des chansons les plus simples, il est temps de s’attaquer fièrement au mode TV. Le concept est assez simple: des sets d’une demi-heure / une heure basés sur une thématique précise (métal, indie, la lettre T, …) sont à disposition mais sans pouvoir choisir le morceau diffusé. Dans l’idée, c’est comme choisir entre MTV et M6 Clips pour déterminer ce qui va passer. Ne pas pouvoir choisir la chanson est assez frustrant, malgré la présence de 400 morceaux à l’heure actuelle. Dans chaque set, il y a fort à parier qu’un ou deux morceaux ne seront pas extrêmement plaisants à jouer, mais on ne les choisit pas plus sur la « campagne ». A chaque chanson jouée, le joueur débloque des piécettes, avec lesquelles il pourra acheter des jetons ou des options pour sa guitare. Lesdits jetons permettront d’ailleurs et surtout de jouer un morceau, n’importe lequel, à la demande, pour rejouer un titre découvert sur un set ou tenter un high score.

Le point négatif, c’est que ces jetons ne sont pas illimités et il faudra compter une petite dizaine de morceaux environs à jouer sur les sets pour pouvoir en acheter un. Pire, ces jetons sont aussi payables avec des euros sonnants et trébuchants provenant de votre porte monnaie réel. Ce choix économique est particulièrement désagréable, mais hormis pour les acharnés il ne sera pas nécessaire de passer à la caisse. Les joueurs occasionnels se contenteront de quelques morceaux en sus des sets proposés sur les canaux, et les énervés du médiator pourront profiter desdits sets pour se chauffer avant de claquer des jetons pour un morceau de métal hurlant.

guitar-hero-live-2

Enfin, en remplacement de la cerise, on a plutôt un chocolat fourré à la liqueur, celui qui reste au fond de la boîte : bien qu’il y ait 400 morceaux, le choix n’est pas vraiment de première qualité. Expérience personnelle : après avoir passé une heure trente sur un canal et faits 3 sets complets, une seule chanson m’a vraiment plu. Je ne suis pas particulièrement difficile, mais on est très loin de la qualité globale des 3 premiers jeux par exemple. L’ensemble des morceaux reste sympa à jouer mais sans plus, d’autant qu’on ne les joue plus en mode concert immersif mais sur les simples images du clip officiel. Dernier bémol, les quelques latences ressenties par moments sur la partition (2 ou 3 fois seulement, mais c’est tout de même gênant quand ça se produit).

Plastic Bertrand Hero

Question renouveau, ce Guitar Hero Live a réussi son pari en proposant une expérience de jeu innovante et des super sensations. L’immersion donnée par le mode Live et ses concerts à la limite de la réalité virtuelle (oui, j’exagère) apportent une belle identité et marquent un tournant intéressant. Dommage que tous ces petites défauts viennent casser l’élan de Freestyle Games, qui tenait pourtant là un beau matériau pour nous offrir un petit bijou de jeu musical. Ce sera, on l’espère, pour la prochaine fois.

PS : il est impossible de prendre une capture par l’interface XBox durant le jeu (l’option capture n’apparait pas), les images d’illustrations sont donc issues du site officiel du jeu. Ce qui est bien dommage et assez étrange…

 

Points positifs

  • Les 6 boutons en 2 lignes
  • Les sensations renouvelées
  • Le nombre de morceaux...
  • Les canaux par style

Points négatifs

  • La qualité de la guitare
  • Faible durée du mode Live
  • ...mais peu de super trouvailles
  • Le système de jetons
6.5
Wanerlemotu

Ecrit par : Wanerlevner

3 Commentaires :

Rejoindre la discussion
  1. SO Benji94400

    Très bon test Waner =)
    J’en pense exactement la même chose.
    Moi ma 1ère guitare à déjà vraiment du mal au niveau du médiator et pourtant je prends toujours soin de ce genre de chose. En espérant que les jetons disparaissent dans le prochain et surtout qu’ils ne le bradent pas seulement quelques mois après sa sortie.
    Perso je l’ai payer 70€ avec 2 guitares,1 mois avant c’était 100€ avec 1 guitare…1 mois après c’était 50€ avec 2 guitares et même 25 avec 1 seule….

  2. Wanerlemotu

    C’est ce qui me fait peur, la guitare semble vraiment pas solide, et je dois bien appuyer sur certaines touches pour que ça soit pris en compte. Plus que le système de jetons, ce qui me gène c’est la playlist assez quelconque alors qu’il y a 400 morceaux. Et vu les heures auxquelles je me connecte, je tombe toujours sur Metal ou Indie sur les canaux GHTV, les 2 trucs que j’aime le moins.

  3. Nico Copel

    en effet la qualité du jeu es indéniable mais le matos par contre…..
    des le début soucis avec le dongle usb qui déconnait et qui faisait buguer fifa par exemple s’il était inséré dans la console.
    Apparemment Activision était au courant de la fiabilité car ils proposaient aux joueurs un échange standard sans sourciller.
    La guitare sans trop m’avancer elle tiendra pas des années comme la filaire de GH2 ou même celle de GH3. On voit direct que la c’est du petit solide. Le jeu en lui même est de qualité et même si le système de jetons est loin d’être parfait, le reboot de la saga est bienvenu.

Laisser un commentaire

SuccesOne.fr is an unofficial Xbox LIVE Service, it is in no way endorsed or affiliated to the Microsoft Corporation, Xbox, Xbox LIVE and any Xbox images are registered trademarks of their respected owners.
Politique de confidentialité

Derniers Tests

Actualités

Dernières Astuces